course à pied et cyclisme sont ils compatibles


Message

POUCET
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : mercredi 19 février 2014 à 22h00


Un article interessant, trouvé sur le site Overstim's ...



Voila qui me conforte dans ma pratique d'un entrainement croisé.

J'ai lu également que les triathlétes qui sont de gros goulus d'entrainement, sont paradoxalement moins sujet aux blessures que les coureurs à pied et les cyclistes.
Because la répartition des charges sur l'ensemble du corps est mieux assimilable.

Le Petit Poucet
mais rien ne sortait ....

Message

Bridoultra
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : jeudi 20 février 2014 à 00h11


POUCET a écrit :

Un article interessant, trouvé sur le site Overstim's ...

POUCET a écrit :

Un article interessant, trouvé sur le site Overstim's ...

.. ...Article completement cible commercial.....OVERSTRIM..... ...Il vont quand meme pas ecrire le contraire......hihi....

Pas bon pour leur commerce......et la vente de leurs produits....


. ..Bon....meme si la pratique des 2 sports n est pas du tout incompatible....et tu en es un excellent exemple....ainsi que quelques rares autres sportifs.....toutes les Etudes médicales sérieuses et sportives démontrent les différences fondamentales physiologiques des 2 disciplines....et tous les dangers de blessures importantes qui existent a pratiquer les deux sports....a haut niveau......d intensité...


c est sur que l on peux toujours pratiquer les 2 disciplines en restant dans du raisonnable au niveau intensite de l effort et en laissant la merveilleuse machine ...du corps humain...le temps de s adapter aux differences fondamentales qui existent musculairement et cardiaquement entre les 2 sports....

....Non seulement les fibres musculaires travaillent a l oppose entre les deux sports...mais le fait que la course a pied travaille en "cassant les fibres " a l inverse du velo.....représente bien l un des nombreux risques de l augmentation des blessures graves quand on pratique les 2 disciplines...

Le fait que la course a pied ne soit pas un sport porte.. ....a l inverse du cyclisme engendre aussi tout un mécanisme de chocs et de conséquences importantes pour l ossature du corps....

Bien sur que tout est lie...a sa propre connaissance et sa pratique de ces 2 disciplines particuliéres ......mais...il y a un max de " mais "quand on se lance a courir et pédaler......


Rares sont ceux qui ont le potentiel physique a pouvoir le faire sans avoir parfois des " retombées de blessures"....et si il est bien vrai que certains d entre vous s 'en sortent super bien . ....il y en a un sacre nombre qui collectionnent les blessures a répétition.....et plutôt grave d ailleurs......

Je trouve un peu exagéré d écrire de tels articles .......qui ont tendance à banaliser et faire croire que courir et pédaler.....c est facile et normal....et super compatible


Je suis farouchement oppose a ce genre de discours.....meme si toi Poucet nous démontre le contraire....mais faut reconnaître que ta pratique cyclisme est souvent mesurée en intensité par rapport a ta pratique trail ( je parle en cardio vasculaire).....et que ta formidable constitution et ton faible poids naturel te permet d encaisser super bien la complémentarité des 2 disciplines....


...mais tu reconnaîtras surement qu il y a quand même de sacres incompatibilités physiologiques.....entre la course a pied et le cyclisme.. et la difficulté des sportifs du Triathlon.....nous en montre bien tous les rouages


Bon tout çà, n engage que ma vision perso de la chose......Ravi que tu puisses faire les deux avec autant de facilite et de talent.....

Il te manque plus que la nage finalement.............

BridoUltra 61

Message modifié le jeudi 20 février 2014 à 00h12 par Bridoultra

Message

Bridoultra
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : jeudi 20 février 2014 à 00h21


Bridoultra a écrit :

...mais tu reconnaîtras surement qu il y a quand même de sacres incompatibilités physiologiques.....entre la course a pied et le cyclisme.. et la difficulté des sportifs du Triathlon.....nous en montre bien tous les rouages


et pour argumenter un peu mes propos ,et toute la complexité de la pratique de la course à pied.. quelques remarques physiologiques justement........... qui démontrent le mécanisme de la course à pied et toute l' importance du repos de la différence fondamentale avec le cyclisme......


Mais... qu’est-ce donc que casser de la fibre ?

Les quelques lignes qui suivent sont des modestes éléments de réponses à cette problématique du «casser de la fibre" en lien au développement de l'endurance musculaire.

Tout d'abord évitons la confusion : casser de la fibre musculaire... et casser du muscle.
Non, on ne doit en aucun cas casser du muscle... sauf à aimer son toubib !


Il est utile de rappeler que "casser de la fibre" ne veut pas dire "casser du muscle" Mais ,en réalité s’entrainer effectivement et aussi paradoxalement que cela puisse paraître ce n’est pas que "stimuler" l’organisme c’est aussi de manière contrôler raisonnable savoir "dégrader"… puis "récupérer" de cette dégradation.

Si lors d’un effort important, certaines fibres musculaires cassent avec des membranes (aponévroses) qui peuvent subir de minuscules déchirures... cela ne veut pas dire pour autant que le muscle est cassé !


Si tout cela reste raisonnable l’organisme va se mettre au travail pour reconstruire les fibres cassées en fibres plus fortes et plus résistantes.

Les membranes (aponévroses) seront ainsi en renforcées ce qui va leur permettre de mieux résister à l’arrivée massive de l’acide lactique pendant l’effort ou pus encore aux vibrations dues aux chocs à répétition.

Lorsque l’on parle de "casser des fibres musculaires" on se place donc bien sur cette dialectique qui consiste à dégrader pour reconstruire en plus fort.



Une étape essentielle : le repos de reconstruction

Il me semble tout aussi important d'insister sur l'étape de reconstruction qui se passe durant la phase de repos.

La notion de repos est à prendre complètement en compte comme un vrai paramètre de l’entrainement derrière un travail de casse de fibres car elle est primordiale… sans quoi casser des fibres deviendra se casser tout court !

et c' est là que rentre toute la difficulté d' un entrainement en cyclisme en parallèle avec la course à pied......



Le principe de la casse de fibre comprend donc deux étapes :


Étape 1 : je casse

La démarche : structurer des séance en travail excentrique (lorsque les fibres musculaires s'allongent pendant une contraction) pour favoriser au maximum le nombre
de myofibrilles qui vont se déchirer localement. Plus la sortie sera intense (avec de nombreux chocs ou des sauts de marches) plus le nombres de myofibrilles qui se cassent sera important… là je simplifie au maximum !

Pour faire très court plus je déclenche de contractions excentrique (le muscle s'allonge pendant la contraction musculaire) plus je casse de fibres donc plus je vais reconstruire de la fibre… Ce qui aura pour résultat de donner un muscle plus fort et plus dense.

Ces déchirures localisées (causes des courbatures) déclencheront une inflammation qui va se résorber dans les 24 heures à 48 heures suivant le degré d’optimisation de l’entrainement.

Le corps est bien fait, naturellement il va reconstruire ces myofibrilles mais de manière plus fortes qu'initialement.

Mais enfin il faut savoir raison garder, cela fonctionne bien si on laisse le temps à l’organisme de reprendre son souffle... très franchement recourir comme un bourrin sur des grosses courbatures, c’est prendre le risque de voir les déchirures fibreuses s'accentuer jusqu'à une vraie déchirure musculaire... beaucoup moins cool !

BridoUltra 61

Message

Bridoultra
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : jeudi 20 février 2014 à 00h24


Étape 2 : je reconstruis mes fibres

En cassant de la fibre Lapalisse dirait aussi bien que moi que nous nous retrouvons avec des fibres plus petites.

L’organisme va donc s’activer pour que ces nouvelles petites fibres retrouvent leurs esprits... et leur taille perdue dans la bataille !

D’où l’importance de la phase de "repos-reconstruction".

Le repos sera nécessaire après une récupération active qui va privilégier le travail de l'amplitude musculaire par l’allongement de la foulée plutôt que la fréquence des foulées.

(L’amplitude de la foulée permettra une meilleure circulation sanguine... donc une meilleure évacuation des toxines… et au final une meilleure récupération…)

Je pense qu’il est vraiment important de laisser le temps à l'organisme de se reconstruire après une séance de forte casse et plus encore après un trail de préparation.

Voila pourquoi il ne me semble pas judicieux d’enchainer les longs trails sauf à jouer au diable et voir les courbatures arriver de plus en plus tôt d’un trail à l’autre… sans parler de l’organisme qui risque de crier "stop !" par une blessure !


Durant cette période de régénération il est vraiment déconseillé d'effectuer une séance à nouveau traumatisante pour les fibres.

On peut en revanche tout à fait structurer des séances de travail intensif si celui-ci n’est pas sur une dominante travail excentrique.

En revanche positionner un long trail (style Restonica trail... beh oui un peu de pub pour ma terre d'adoption !) 6 à 7 semaines avant une course comme l’UTMB est tout à fait intéressant.



Bon tout çà pour expliquer , que pratiquer les deux disciplines sans traumatiser son corps à outrance , demande une sacrée connaissance du sujet et du mécanisme différent des deux disciplines......... et je pense quand meme , que ce n' est pas à négliger et à banaliser ....... car on ne peux pas dire que les deux disciplines soient vraiment dans la même dynamique .........PHYSIOLOGIQUE ..


Bien sur , toute notion d' entrainement et de bienfait de la pratique du sport reste semblable au deux disciplines...........




Et si on veux rentrer et parler de la diététique lié à la pratique sportive de la course à pied..... et bien là ........ c' est encore pire , et la connaissance du sujet est primordiale pour la reconstruction des fibres ......... et comme en cyclisme, il est important de ne pas banaliser la chose et surtout de " bannir " certaines habitudes parfois bien ancrées chez nous ......... et pas toujours bonnes justement......


Associer le repas à un apport en nutriment adéquat

Eh oui si une algue pousse avec des oligoéléments fournis par l’eau, il ne faut pas perdre de vue que nos fibres musculaires se développent avec des protéines !

Le renforcement des protéines doit être pensée en suivi d'une séance de casse de fibres mobilisé sur des mouvements excentriques.


En effet lors de la multiplications de mouvements excentriques répétés des centaines de fois la dégradation importante des fibres musculaires va se traduire par une inévitable destruction des protéines dites contractiles indispensables pourtant aux qualités fonctionnelles du muscle.
Lors d'une séance de casse de fibres une part très importante des BCAA est transformée par les muscles pour former de l'alanine, substrat principal de synthèse du glycogène dans le foie ( la néoglucogenèse hépatique pour les intimes).
Si la séance a été longue et très casssante la concentration en BCAA deviendra très faible, et le muscle se "détruira" pour fournir de l'analine.
Pas très cool.


Voila pourquoi il est essentiel de renforcer dès les premières heures par un apport en acides aminés.

Lors d'un cycle à forte charge et si les entrainements "durs" s'enchainent, pour faciliter la récupération on peut envisager un apport sur 3 semaines d'acides aminés type ACM 20 (propharma est un vieux labo qui propose l'ACM20 depuis plus de 15 ans) ou encore les BCAA de chez Scientec-Nutrition...

Cela étant il faut savoir raison garder ce n'est pas une séance de 2h de casse de fibre par semaine qui va nécessiter une supplémentation en BCAA...
Une alimentation équilibrée suffisamment riche en acides aminés sera le plus souvent suffisante ( exemple d'apport en post séance de casse de fibre : 80 à 100g de poudre de crème sport déjeuner maison riche en amande en poudre)... sauf si on croit aux vertus de l'effet placebo des gelules !

BridoUltra 61

Message modifié le jeudi 20 février 2014 à 00h29 par Bridoultra

Message

Bridoultra
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : jeudi 20 février 2014 à 00h36


Ne pas oublier non plus que la dégradation des BCAA est étroitement liée à la présence ou non des glucides, une présence suffisante et régulière de glucide (en particulier au cours d'un ultra) va permettre de limiter considérablement l'oxydation des acides aminées...

Enfin on s'accorde à dire que la quantité de BCAA ingérée devra en tout état de cause être de l’ordre du gramme par heure... et pas au delà !
Ainsi une composition à 2 g de protéine dont 1 g de BCAA me semble tout à fait interessante... au delà... comme pour beaucoup de supplémentation en excès... cela va être au rein de faire le boulot et à l'urine d'achever la basse besogne du trop plein inutile...



Eh oui la surconsommation de protéines peut-être rapidement atteinte si on commence à attaquer la prise de poudre de perlimpinpin qui permettront juste de causer quelques dégâts collatéraux au sein du système rénal !

Mais ne pas penser qu’aux protéines … les vitamines antioxydantes sont elles aussi indispensables !


Si un exercice excentrique va casser de la fibre il va aussi libérer des radicaux libres qui sont des molécules incomplètes avides de liaisons qui vont avoir la fâcheuse tendance de se coller à toutes les copines qui passent en perturbant leur fonction…

Les vitamine E et C vont avoir un rôle d’aspirateurs (si j’ose m’exprimer ainsi) en captant ces radicaux libres pour les détruire (le sélénium est également un excellent capteur de radicaux libres.

... Sans oublier non plus les apports en vitamines du groupes B ( B2, B6 et B12) qui facilite l'assimilation des acides aminés et renforce la synthèse protéique (le germe de blé est en ce sens un excellent apport en complément).

Bon voila il ne vous reste plus qu'à filer sur un parcours bien "cassant" pour aller "casser de la fibre".


Bon rien à voir avec le geste du pédalage tout ça......... qui est à l' opposé.............

Le geste de pédalage n’impose aucune étape de freinage, il s’agit exclusivement d’un « travail concentrique ». Il ne produit pas de microlésions musculaires ! À vélo sur terrain plat ou mieux encore sur vélo d’appartement, vous pouvez choisir une résistance très faible, bien inférieure à celle du poids du corps.

Cette intensité modérée permet d’ouvrir les vaisseaux traversant les muscles et d’apporter plus de nutriments et d’oxygène qu’il n’en faut ! Voilà qui explique pourquoi la « récupération active » reste la méthode la plus simple à avoir validé son efficacité


Dans ces conditions, on peux « mouliner » à plus de 80 tours par minute. L’alternance rapide de contractions et de décontractions crée des variations de pression qui aspirent puis évacuent le sang encore plus efficacement.

En pédalant, le genou et la hanche se mobilise sur de grandes amplitudes qui contribuent à un drainage des muscles sur toutes leurs longueurs. Nous sommes loin du classique petit « footing de décrassage » qui cumule : contrainte du poids du corps, travail en freinage agressif pour les fibres, geste trop lent et amplitudes trop faibles


Etc etc ..... c' est sûr que l' on peux trouver une complémentarité dans la pratique de ces deux sports...... mais sous certaines conditions et elles sont sacrément draconiennes et complexes...... et il est plus juste de dire que les deux disciplines peuvent en effet s' accordées ... mais elle sont vraiment à l' opposé dans leurs concepts et dans leur nature physiologique .........

BridoUltra 61

Message

POUCET
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : jeudi 20 février 2014 à 06h51


Bridoultra a écrit :

... Article completement cible commercial.....OVERSTRIM.....

Bien sûr, l'est pas dupe le Poucet
N'empêche que l'article est rédigé par un entraineur cycliste d'équipe pro, et qu'aucun produit Overstim's n'y est cité.

Quel que soit le type d'entrainement pratiqué, la mesure est essentielle ....
Overstim's ou pas, l'entrainement croisé (au sens large) est préconisé par bon nombre d'entraineurs et pratiqué par pas mal de pointures.

Aprés, il faut y croire. Essayer pour voir ....
Pas sûr que ça convienne à tout le monde. Les bénéfices ne sont pas instantanés, ni garantis.
Je dois bien reconnaître que je me blessais souvent à mes début en course à pied.
Depuis le corps s'est adapté .... je touche du bois

Le Petit Poucet
mais rien ne sortait ....

Message

Bridoultra
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : jeudi 20 février 2014 à 07h39


POUCET a écrit :

Quel que soit le type d'entrainement pratiqué, la mesure est essentielle ....
Overstim's ou pas, l'entrainement croisé (au sens large) est préconisé par bon nombre d’entraîneurs et pratiqué par pas mal de pointures.

çà c' est sûr que la mesure est essentielle , que ce soit en intensité , ou terme de volume d' effort..........Le problème c' est qu' il faut un sacré nombres d' années d' expérience et de pratique , sans parler d' une sacrée dose de connaissance technique et physiologique pour faire un tout petit peu le tour des problémes liés à la pratique des ces sports ......... et trouver la" bonne mesure" n' est pas si simple ..... pour personne d' ailleurs ...

C' est d' ailleurs une des clefs que j' apprécie fortement à découvrir dans ma pratique ...... la recherche d' une meilleur connaissance de sa pratique sportive.......et d' arriver à " dompter" en quelque sorte les mystéres de notre machine ...


Poucet raconte:
Citation :

Je dois bien reconnaître que je me blessais souvent à mes début en course à pied.
Depuis le corps s'est adapté .... je touche du bois :))

Et bien, je te souhaite vraiment d' arriver à toujours concilier les deux pratiques comme tu le fais si bien ces dernières années , et que la SANTE t' accompagne toujours ,car crois moi quand çà commence à déconner .......... c' est pas marrant du tout pour garder , puis retrouver le plaisir perdu

BridoUltra 61

Message

REVEUR67
Le forum CCK:c'est ma famille

Voir plus


Date du message : jeudi 20 février 2014 à 19h26


Salut les artistes !

Je suis tout à d'accord avec toi Bridoux !

Ce texte ne s' applique que pour les gars qui pratiquent les deux disciplines régulièrement comme notre Poucet !

J'en ai déjà fait l'expérience plusieurs fois d'essayer de courir sans avoir l'habitude et à chaque fois je me retrouve avec des problèmes tendineux donc la course à pied est néfaste pour un cycliste qui ne court pas régulièrement !
Au niveau cardio ça va c'est similaire mais pour des cyclistes en hiver il vaut mieux faire du ski de fond car ça ne créer pas de traumatisme musculaire ou tendineux ..... évidemment il faut de la neige ! Hihihi

Après c'est une histoire d'habitude entre course à pied et vélo ! ;-)

Aurélien le rêveur

Message

Snoopy
Maillot jaune du forum

Voir plus


Date du message : jeudi 20 février 2014 à 20h43


Salut a tous.

merci Poucet pour ton message.je n'écrirais pas autant que Bridou

Mais tiens a vous donne mon avis sur le sujet.

Suit d'accord avec toi Poucet. moi cela fait quelques années que je pratique plusieurs discipline en toutes compatibilité avec un mélange de course sur route , trail , vélo route et Vtt ainsi que du Nordic walking en recup active et depuis peut du ski de fond en skating

En plus cela permet de changer et d'avoir d'autre plaisir que les fesse sur la selle pendant des heures.

Voila pour mon avis mélanger différente pratique de sport est aussi très bon pour le moral. Moi ne pourrais pas que faire du vélo.

A + Snoopy d'Orschwihr

Message

POUCET
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : jeudi 20 février 2014 à 21h39


Snoopy d'Orschwihr a écrit :

Voila pour mon avis mélanger différente pratique de sport est aussi très bon pour le moral. Moi ne pourrais pas que faire du vélo.

c'est un autre aspect. C'est vrai que mentalement le fait de pratiquer plusieurs disciplines permet d'éviter la lassitude ou la saturation.

autre interet avec la course à pied et le trail en particulier ... on ne peut pas prendre les roues, on doit se demerder tout seul. Là encore, mentalement c'est un super boulôt, trés utile dans les moments difficiles sur une cyclo, ou quand on est au bout du rouleau sur une aventure au long cours. C'est du vécu

En tous cas, content de voir que le sujet est débattu

Le Petit Poucet
mais rien ne sortait ....

Message

POUCET
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : vendredi 21 février 2014 à 09h07


Bridoultra a écrit :

Lors d'un cycle à forte charge et si les entrainements "durs" s'enchainent, pour faciliter la récupération on peut envisager un apport sur 3 semaines d'acides aminés type ACM 20 (propharma est un vieux labo qui propose l'ACM20 depuis plus de 15 ans) ou encore les BCAA de chez Scientec-Nutrition...


Là c'est sûr ..... c'est pas de la pub pour Overstim's

Le Petit Poucet
mais rien ne sortait ....

Message

POUCET
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : vendredi 21 février 2014 à 14h24


L'article tiré d'un Zapotek millésime 2011 n'est plus tout frais, mais parfaitement dans le sujet ...

Voilà de quoi alimenter la discussion ...














Le Petit Poucet
mais rien ne sortait ....

Message

Bridoultra
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : vendredi 21 février 2014 à 18h06


POUCET a écrit :

Voilà de quoi alimenter la discussion ...

Merci Poucet....de ces copies d articles magazines.....sur ce sujet...et pour eviter encore une fois un article en longueur du Bridou.. ....car si je me lance dans la demonstration physiologique evidente que ces deux sports sont bien d une difference fondamentale .....

.. ces commentaires interessants demontrent encore une fois toutes la difficulte de la pratique simultanee de ces deux disciplines...et confirme que dans une pratique de haut niveau intensive .....competitive...a haut rythme cardio vasculaire dans les 2 disciplines...qu.il est quasi impossible de ne pas voir les dangers et les consequences d une telle pratique.....

Peut etre que le facteur age du pratiquant peux permettre une meilleure aptitude ......

Ce qui n empeche pas de le faire....certes a 20 ans comme a 60.....apres tout chacun son choix et ces plaisirs.... mais ces articles demontrent bien...sans rentrer trop dans le detail toutes les differences physiologiques qui existent entre courir et pedaler......

Je reste persuade que seul certains sportifs ont la capacite de pouvoir s entrainer a VMA et PMA....avec le meme talent....sans trop de risques pour leurs corps...et encore....il est quasi certain que les blessures dans ce cas de recherche de performance sur les 2 disciplines seront nombreuses....

Bon....suis deja un peu trop long dans ma reponse....je crois.... Pour un pauvre cycliste qui aime a rester longtemps le cul sur sa selle.....oulala... :p

... En tous les cas.....Merci Poucet pour ces articles..ils.sont tres sympa....on n a pas fini d en causer.... hihi

BridoUltra 61

Message modifié le vendredi 21 février 2014 à 18h59 par Bridoultra

Message

estelle
Champion du monde du forum !!!

Voir plus


Date du message : vendredi 21 février 2014 à 18h52


moi je dis que le Bridou a de la chance qu'on ne s'entraine pas tous autant que lui sinon il serait sur la sellette, et je dis que Poucet a de la chance que je reviens de loin et que je ne peux faire que du vélo et pas de course à pied sinon je me mesurerais volontiers à lui
ça c'est aussi dit!

estelle qui kiffe aussi l'hélico

Message

POUCET
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : samedi 22 février 2014 à 05h13


estelle qui kiffe aussi l'hélico a écrit :

.... et je dis que Poucet a de la chance que je reviens de loin et que je ne peux faire que du vélo et pas de course à pied sinon je me mesurerais volontiers à lui

Je dirais plutôt "pas de chance"
.... mais reste le vélo, et c'est déjà bien

En tous cas, je suis content que cette affaire d'hélico et d'assurance se termine bien

Le Petit Poucet
mais rien ne sortait ....

Message

POUCET
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : mardi 25 février 2014 à 12h45


POUCET a écrit :

J'ai lu également que les triathlétes qui sont de gros goulus d'entrainement, sont paradoxalement moins sujet aux blessures que les coureurs à pied et les cyclistes .....

Voila, j'ai retrouvé le bouquin en question : Ultra Mag. C'est là ...




Le Petit Poucet
mais rien ne sortait ....

Message

Bridoultra
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : mardi 25 février 2014 à 19h51


Bon, je vois que tu insiste sur le " bien fondé " de la pratique multiple ...... Tout cela est un peu du " baratin de magazine"......

.. Les Triathlètes représentent justement la plus difficile des pratiques sportives multiples qui existent sur la planète avec les décathloniens et les pentathloniens ...
Si on recherche un tant soit peu la performance dans les 3 disciplines , c' est là que les problèmes arrivent et effectivement la complexité des entraînements et des choix des intensités sont un vrai " casse tête" pour le pratiquant , mais représentent le vrai intérêt de ces disciplines hors normes ...

C' est sûr que l' on peux toujours pratiquer les deux sports, mais dans des schémas bien établis à l' avance et surement pas dans le même registre de performance...... Je reste persuader que la pratique de la course à pied pour un cycliste reste une alternative et surement un plus à l' entrainement et vice versa .... mais avec apportent un max de contraintes et de risques possibles qui sont liés, à l' intensité de la performance recherchée dans les deux sports , les charges de travail et le facteur age...

Bon, j' abandonne le débat sur ce sujet ...!!!!!!!!!!!!!

...Chacun est libre de faire et de penser à ce propos de la pratique ou non , course et cyclisme , voir natation.......mais je continue à penser que la pratique multiple n' est pas simple pour le corps humain et rare sont les sportifs qui arrivent sans se blesser rapidement à pouvoir le pratiquer.......si l' on recherche le même niveau de performances dans les deux disciplines bien sûr........

BridoUltra 61

Message modifié le mardi 25 février 2014 à 20h34 par Bridoultra

Message

Jerome
Visiteur


Date du message : mercredi 26 février 2014 à 07h52


Eternel debat en effet et toujours cette volonte de justifier le bienfait de sa propre pratique sportive en l'occurence. Il m'a toujours semblé que c'est l'exces qui engendre les problemes en particulier physiques, mes articulations me reprochent tous les jours mes 25 annees de volley ball, tennis et autres. Vous êtes tous les deux des "cas" si je peux me permettre car en plus de l'intensité et la frequence de votre pratique vous avez plus de ciquante balais ce qui n'arrange objectivement rien. Je ne doute absolument pas de votre expertise sur vos disciplines et sur la connaissance empirique et meme scientifique de l'impact sur votre organisme mais pour moi et dit vulgairement vous "tapez dedans" quand meme. Vous y trouvez votre plaisir et c'est si je vous lis bien ce qui vous guide donc bravo c'est là l'essentiel, mais sur l'aspect physiquement neutre ou benefique a ce niveau de pratique j'ai du mal a être convaincu. J'espère que vous ne verrez pas une critique dans mes remarques car comme beaucoup je suis évidemment un peu jaloux de ce bonheur exprimé et de l'accomplissement de performances qui sont bien souvent totalement "ouf"... à votre image:):):)

A bientôt dans le gruppetto !

Message modifié le mercredi 26 février 2014 à 08h46 par Jerome

Message

POUCET
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : mercredi 26 février 2014 à 07h56


Bridoultra a écrit :

Bon, je vois que tu insiste sur le " bien fondé " de la pratique multiple ......

Ce ne sont que des articles qui affichent des positions différentes, des témoignages différents ....

J'espère simplement que ça peut interesser quelques lecteurs ... sinon, effectivement à quoi bon alimenter un forum ?

Peut être que ce sujet n'a pas sa place ici .... Chépa

Il y a trente six méthodes d'entrainement, souvent contradictoires .... à chacun de se faire son opinion, suivant ses possibilités, ses convictions, sa curiosité.

Il n'y a pas de vérité universelle en la matière.

La pratique exclusive à toute sa place dans la diversité des théories, c'est probablement la plus répandue. Elle n'est ni meilleure, ni moins bonne qu'une autre ...

Pour ma part je ne suis ni entraineur, ni toubib, ni journaliste, même pas triathléte .... et ne pretend surtout pas détenir la science infuse.

Juste quelques ressentis par rapport à ma pratique.

Par exemple, en nageant comme un plouc sans aucune volonté de performance, une petite heure à barboter aprés une grosse épreuve est pour moi la meilleure méthode pour effacer les courbatures. Testé et approuvé by the Poucet.

Egalement, lorsque la météo est trop mauvaise et lorsqu'on ne dispose pas du temps que l'on voudrait, il est toujours intéressant d'avoir quelques paliatifs pour s'entretenir sans forcément se détruire la santé.

Le Petit Poucet
mais rien ne sortait ....

Message

POUCET
hihihi....Stop....hihihi

Voir plus


Date du message : mercredi 26 février 2014 à 08h11


Jerome a écrit :

.... vous avez plus de cinquante balais ce qui n'arrange objectivement rien ....

Viiiii .... j'ai lu pas mal d'articles aussi, mais rien n'y fait : tous les ans c'est +1

Jerome a écrit :

Vous y trouvez votre plaisir et c'est si je vous lis bien ce qui vous guide donc bravo c'est là l'essentiel, mais sur l'aspect physiquement neutre ou benefique a ce niveau de pratique j'ai du mal a être convaincu.

Je ne suis pas convaincu non plus que la pratique intensive en ultra soit "bonne" pour la santé ... je pencherais même pour le contraire.

Mais bon, y a pas à dire, on devient accro .... On n'a qu'une vie, et tant que le plaisir est là, tant qu'il n'y a pas d'alerte physique, pour ce qui me concerne j'ai envie d'aller explorer le bout de moi même.

Le Petit Poucet
mais rien ne sortait ....